× Fermer
Accueil / nouvelles

L’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres dépose une demande d’espace de stockage de carbone 

juin 10, 2022

L’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres a franchi une nouvelle étape dans son objectif d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050 avec la soumission d’une proposition de projet au gouvernement de l’Alberta pour sécuriser les droits de stockage souterrain - connu sous le nom d’« espace interstitiel ».  

L’espace interstitiel est nécessaire pour le projet de captage, d’utilisation et de stockage du carbone (CUSC) proposé par l’Initiative, qui serait l’un des plus importants du genre au monde. 

S’il est approuvé, le centre de stockage du carbone de l’Initiative, situé près de Cold Lake en Alberta, pourrait commencer à injecter et à stocker en toute sécurité le CO2 capté profondément sous terre dans un aquifère salin à partir d’un certain nombre d’installations de sables bitumineux d’ici la fin de 2026. 

« La sécurisation de l’espace interstitiel pour ce projet sans précédent est une étape essentielle pour fournir la certitude d’investissement nécessaire pour faire avancer le plan de l’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres visant à aider le Canada à atteindre ses objectifs climatiques et faire en sorte que notre pays devienne un fournisseur mondial privilégié de pétrole produit de manière responsable », a déclaré Kendall Dilling, directeur par intérim de l’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres.  

Centre pour stocker suffisamment de carbone pour aider à atteindre l’objectif de carboneutralité de 2050 

Le centre de stockage du carbone proposé par l’Initiative serait relié à un pipeline qui recueillerait initialement le CO2 capté à partir de 11 installations de sables bitumineux prévues dans les régions de Fort McMurray, Christina Lake et Cold Lake.  

La proposition est d’élargir le réseau de collecte pour inclure plus de 20 installations de sables bitumineux. Le pipeline sera parallèle aux emprises existantes dans la mesure du possible afin de limiter la perturbation des terres.  

L’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres estime une réduction nette de 10 MT de CO2 par an d’ici 2030 au moyen du CUSC des installations de sables bitumineux seulement avec jusqu’à 30 MT supplémentaires par an d’ici 2050. C’est un élément clé du plan de l’Initiative pour atteindre son objectif de carboneutralité d’ici 2050. 

Le pipeline et le centre de stockage seront également disponibles pour accueillir d’autres industries de la région intéressées par le captage et le stockage du CO2.  

Préparations d’engagement et de consultation en cours 

Le modèle de l’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres assurera également un minimum de perturbations terrestres et de surface lors de la mise en œuvre du pipeline et du centre de stockage, ainsi qu’une gestion la plus efficace possible de l’espace interstitiel. 

Les préparations sont en cours pour une consultation et un engagement plus approfondi avec les groupes autochtones et les intervenants dans le secteur du pipeline et du centre de stockage du projet. La consultation formelle du projet devrait commencer au troisième trimestre de 2022. 

L’utilisation généralisée du CUSC sera vitale pour les efforts mondiaux en matière de changements climatiques 

Des organismes mondiaux comme l’Agence internationale de l’énergie et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies ont clairement indiqué que la mise en œuvre généralisée du CUSC doit faire partie de la solution pour atténuer le changement climatique.  

En savoir plus sur le plan de l’Initiative pour des sables bitumineux carboneutres